Sélectionner une page

ma dernière lecture, je la poste sur « mes lectures mes avis, INSTAGRAM et vous la soumets

Toni Morrison, c’est fou ce que ton style est puissant. Je touche la terre que tu décris. Je sens le vent. J’entends les gens parler, les blancs différemment des noirs. Car c’est de l’esclavage que tu parles, du racisme, de la haine des uns pour les autres, des décisions que les propriétaires prennent au sujet des esclaves. Tu oses de longues phrases dans lesquelles une de tes héroïnes se pose les question et apporte les réponses.
J’admire ton talent.
La construction de tes livres m’épate : dans « HOme »les 3
Dernières pages bouclent sur les 3 premières. Dans « Sula » tu nous fais le coup de ne nous révéler qui manque à qui à la dernière page. Je viens de finir « Un don » publié en 2009. La aussi, on ne comprend de quel don il s’agit qu’à la dernière page. Et pendant les 190 pages du roman, j’en ai pris plein la tête des feintes de corps et autres contre-pieds : à chaque chapitre, un nouveau personnage s’exprime, qu’il est difficile de te suivre, Toni, tes récits ne sont pas linéaires.
Je me suis accroché pour terminer.
Sans doute le thème, ton thème, me prend trop les tripes.
Bref, tu es un grand auteur que je devrai relire. Je vais passer à des romans plus faciles. Je t’admire, comme j’ai adoré « les vagues » de Virginia Woolf, à ma second lecture