Sélectionner une page

Rendez-vous au Campo Santo samedi 23 avril 2022

Le roman que je distribue actuellement « Les étrangers du Val de Londres » est un roman historique de terroir sur fond de roman d’amour. Celui qui sortira en mai sera un roman « géographique » : les Bordelais redécouvriront Bordeaux, les Carcassonnais Carcassonne, les Perpignanais Perpignan etc jusqu’à Bayonne, Montpellier, Nîmes, Lyon, Nice…Son titre? « Je suis de nulle part, disait-elle ». Moi, je sais d’où je suis. D’un endroit bien défini, oui, mais aussi de partout où je suis passé. Surtout des lieux où j’ai vécu des moments forts et peu importe le temps durant lequel j’y ai séjourné, quelques heures, quelques jours, quelques ans. J’y ai rencontré des gens attachants, de « vraies » gens avec leurs grands coeurs et leurs mesquineries, leurs sourires et leurs colères, leurs amours et leurs haines. Un de ces endroits qui ont capturé une partie de mon coeur est la Catalogne. La montagne catalane surtout- Capcir, Cerdane, Canigou, Albères. Des villages dans le Vallespir et le Fenouillèdes aussi, et, forcément, Perpignan. Alors, comment vous cacher la joie que j’éprouve à rejoindre Perpignan samedi 23 avril? Surtout que ce sera un jour particulier : la « SAN JORDI », vous connaissez? Peut-être que non, ou ça vous reviendra quand je vous en aurai parlé. Saint Georges était  le patron de l’Aragon, de Valence, des Iles Baléares et de la Catalogne. La San JORDI est sa fête, célébrée à travers toute la Catalogne. Sa légende est ancienne, la voici : « il était une fois un dragon qui attaquait aussi régulièrement que férocement le royaume. Pour tenter de le calmer, les habitants ne trouvèrent rien de mieux que de lui donner à manger un être humain chaque jour. La victime devait être tirée au sort, je suppose, puisqu’un jour le sort désigna la princesse. Elle fut conduite, menottée, baillonnée,  dans la grotte du dragon. N’écoutant que son courage, le chevalier JORDI y pénétra à son tour, armé de sa seule épée. À lui seul (les habitants terrifiés se terraient dans leurs masures), Jordi terrassa la bête féroce. Le sang de l’animal coula….et devint une rose que JORDI offrit à la princesse. » Je ne vous fais pas un dessin : ces deux là s’aimèrent et vécurent heureux. Depuis ce jour-là, en Catalogne, les hommes offrent une rose à leur aimée le 23 avril, et les amoureuses font cadeau d’ un livre à leur amoureux. Grâce à cet échange, Catalanes et Catalans magnifient leur amour. Le 23 avril, chaque couple devient ou redevient une princesse et un chevalier. Moi qui aime tant livres et roses, imaginez comme je suis content de vous attendre  samedi sous le Barnum de la librairie TORCATIS.