Sélectionner une page

#Un peuple est exterminé et on se tait #

Un peuple est exterminé et on se tait, oui.

Nous parlons avec horreur de l’extermination du peuple juif lors de la seconde guerre mondiale. Nous avons en tête les images des camps de la mort, Auschwitch, Dachau et tant d’autres. Nous voyons les images de prisonniers entassés dans des wagons à bestiaux, prisonniers flottant bientôt dans leurs uniformes rayés, leurs corps maigres à faire peur. Nous savons qu’ils ont été tués en masse parce qu’ils étaient juifs. Tués bestialement, après avoir été affamés, humiliés, battus, tués à des travaux forcés peu vêtus dans le vent et la neige. Trompés sur leur destination inimaginable, ces chambres à gaz d’où les cadavres ressortaient pour être jetés dans la fosse commune. Leurs familles ne savaient pas où ils se trouvaient. Elles n’ont pas eu de lieux sur lesquels se recueillir.

Cela se passe à nouveau aujourd’hui et on se tait.

Pas contre les juifs, non. Pas en Europe non plus.

En Chine.

Dans une province éloignée de Pékin, on l’appelle le Xinjiang.

La Chine interdit d’en parler. Motus et bouche cousue, massacres en série mais massacres secrets. Le régime chinois trompe le monde en qualifiant les camps d’extermination de  « camps de rééducation » . Cela dure depuis 2015 et nous nous taisons.

La tuerie chinoise est plus insidieuse que la tuerie nazie.Les nazis croyaient en la race aryenne et affichaient leur idéologie anti juifs. Ils l’écrivaient, ils publiaient leurs folles certitudes. Ils agissaient en partie au grand jour: ils criaient et écrivaient leur haine envers les juifs; ils taisaient les camps de concentration et les chambres à gaz.La Chine n’affiche pas davantage qu’elle tue les Ouïgours. Elle prétend vouloir les rendre Chinois en les forçant à apprendre le mandarin, à lire et apprendre les textes du Parti communiste (notamment ceux du dictateur actuel XI Jimping) pour y prêter allégeance, et à abandonner leur religion (musulmane). Elle ment, elle triche, elle trompe. Peu à peu ses actes sont connues.  Dans un rapport publié en 2018 , l’organisation de défense des droits « Human Right Watch » dénonçait ces camps d’internement comme des « lieux de sanction et de torture, pas d’apprentissage » contrairement à ce que laisse entendre le gouvernement, qui présente les détenus comme des « étudiants » devant « obtenir leur diplôme » idéologique. D’autres atteintes aux droits humains y ont été pointées.Le gouvernement Chinois  stérilise les femmes ouïghoures, entasse les détenus dans des cellules étroites, seau au milieu de la pièce pour les besoins, . Un génocide, point.

Les périodiques multiplient les reportages qui nous dévoilent la sinistre vérité. L’Obs du 04/03/21 publie le témoignage d’une « revenante du goulag » et un article de fond, très bien documenté, sur la « Tragédie Ouïgoure ». » The économist », le Point,Les échos, France Culture, Le Monde etc.

En tout, il y aurait près de 500 camps dans le Xinjiang, dont 182 « camps de concentration suspectés », selon les ONG. D’après des estimations plus d’un million de musulmans, principalement des Ouïghours, seraient détenus au Xinjiang.

1 million d’êtres humains sont maltraités par idéologie, emprisonnés, expatriés de force, contraints d’abandonner familles, culture, religion, langue, asservis dans des travaux forcés non rémunérés ou presque. Beaucoup sont torturés. Combien sont tués?

Nous, nous continuons à acheter chinois. Parce que c’est moins cher. Parce qu’on ne s’intéresse pas à ce qui se passe à l’autre bout du monde. Parce que nous ne voulons pas le savoir.

Depuis Voltaire et Zola,  des écrivains ont défendu des innocents avec leur plume. Ces écrivains l’ont payé cher. Les nazis en ont tué bien d’autres qui s’élevaient contre leurs exactions. Aujourd’hui la Chine triomphante prétend imposer au monde son système totalitaire- illibéral disent les mièvres.

La première chose est de savoir que ce génocide a lieu aujourd’hui. À grande échelle.

La seconde appartient à chacun : certains militeront pour ce peuple massacré.

D’autres n’achèteront plus  de produits fabriqués en Chine, c’est un geste à la portée de chacun. Car le rapport extrêmement documenté de l’ONG australienne ASPI  détaille le vaste programme de transfert de main d’oeuvre, créé par le gouvernement central : il conduit parfois directement les Ouïghours de leur camps de rééducation du Xinjiang dans des usines situées à plusieurs milliers de kilomètres. Entre 2017 et 2019, plus de 80.000 Ouïghours ainsi emprisonnés dans la région du Xinjiang ont été transférés ailleurs en Chine. Le nombre a, depuis, augmenté. ASPI a identifié 27 usines au total, situées dans neuf provinces différentes. Des usines où les conditions de travail sous contrainte s’apparentent évidemment à du travail forcé… des usines de sous-traitance qui font très officiellement partie des chaînes d’approvisionnement des plus grandes marques internationales. Sont citées Adidas et T Hilfinger ou Nike dont une usine fabrique chaque année près de sept millions de paires de chaussures, il y a des tours de guet et des barbelés.

. D’autres relaieront ce post ou afficheront le drapeau bleu.

Les derniers se tairont.

Instagram : un carré bleu pour sensibiliser au sort des ouïghours en Chine